Serais-je condamnée à devoir faire le couscous ?

Illustration Bdouin Stories

Sur les réseaux sociaux je croise vraiment toutes sortes de personnes, et pas que des personnes qui apprécient ce que je fais (ou qui comprennent ce que je fais !).

La preuve

La dernière en date, la semaine dernière sur LinkedIn (décidément c’est très hétéroclite là-bas !). Sur un post où je présentais mes livres un certain Ali m’a répondu que je n’avais pas à faire du prosélytisme, en plus sur un site professionnel, que je n’avais pas à imposer mes convictions comme d’autres imposent des caricatures, que je n’étais pas dans un pays musulman et que je devais me faire discrète, que sa mère avait porté le voile toute sa vie et qu’elle était passée inaperçue.

Alors, je ne sais pas comment elle a fait. Mais moi, je ne passe pas inaperçue. Quand je vais travailler, je suis un danger. Quand je vais chez le médecin, mes enfants, il refuse de les ausculter. Quand je vais à une fête de village le maire veut me virer.

D’où mes questions

Alors, est-ce du prosélytisme que de partager mon témoignage pour démystifier la femme voilée ? Est-ce du prosélytisme que de vouloir faire comprendre ce qu’est l’islam pour apaiser et rassurer la société ? Bref, dois-je la fermer sous prétexte que je suis voilée ?

Bon, je crois que je vais vraiment apprendre à faire le couscous finalement ! Et puis si je fais aussi du pain maison, ce sera la discrétion absolue assurée !

Et toi, t’en penses quoi ?

Si toi aussi tu veux contribuer à une société plus humaine par l’entre-connaissance mutuelle, commente et partage 🥰

PS : Si tu ne veux rien rater de mes publications, inscris-toi en bas !

Suis-moi aussi sur Instagram

@marieodettemaryam #momp

Marie-Odette Maryam Pinheiro (#momp)
Auteure
“Éveiller les consciences
Et faire de nos différences
Une chance”

Titres :

Coran 365 Versets à méditer

#StopIslamophobie #coran #islam #BoycottDecathlon #merciDecathlon #libertedexpression

    Si vous souhaitez être tenu(e) informé de l'actualité de ce site, laissez-moi votre e-mail*.

    * Je m'engage à ne pas utiliser votre e-mail à d'autres fins.

    Pour éviter les spams, merci de répondre à la question suivante.

    2 réponses sur “Serais-je condamnée à devoir faire le couscous ?”

    1. moi je sais comment passer inaperçue avec le voile, mes voisines ont la recette, je les ai un peu observées mais il me manque l’ingrédient principal: un mari! Un mari qui fait les courses, fait le lien avec l’école, rapporte un salaire et me conduit en voiture (avec des vitres teintées c’est mieux) lorsque je suis quand même obligée de sortir (mais une fois par mois maximum, faut pas exagérer). Donc à tous ceux que mon voile dérange: trouvez-moi un époux … et vous verrez que ça ne me rendra pas plus discrète!

      1. Bien évidemment, il faudra un mari qui ne travaille pas sinon comment il va faire pour faire les courses, s’occuper des gosses et compagnie ? Il n’aura pas le temps ! Y a une autre recette : faire le couscous tous les jours + le pain maison. Là, c’est discrétion absolue garantie !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *