Quelle folle soirée d’Halloween pour une femme voilée !

Après une folle semaine,  quelle folle soirée d’Halloween j’ai passée ! Je vais te raconter ça.

En ce jeudi 31 octobre 2019, j’étais bien tranquille à la maison. On passait une après-midi normale en famille. Comme c’est les vacances et que ma famille est une famille recomposée nous étions douze. Donc, c’était tranquille : les gamins qui couraient dans tous les sens, les cris, les pleurs, la gastro de saison du petit dernier que les couches n’arrivaient plus à contenir et les odeurs qui allaient avec.

Un coup de fil surprise

J’étais donc à la maison tranquillement en train de profiter de tout ça, lorsque, en fin d’après-midi, je reçois un coup de fil de France 24. Nadiya Lazzouni avec qui je suis en contact, et qui ne peut plus répondre à toutes les demandes des médias, leur avait communiqué mon numéro. Mon interlocutrice, Elise Duffau, cherche une femme voilée pour participer à un débat à 19 h 10 !

Whaaaaat ????? 19 h 10 !!!!! Eh ! Mais quelle heure il est là ? 17 h 00 !!!! Euh ! Mais ça fait pas un peu juste ??? Je sais que la France est en péril mais il y a des limites ! Et puis, j’ai pas le don de téléportation pour me retrouver sur un plateau télé en si peu de temps même si j’habite en région parisienne ! Qu’à cela ne tienne, on m’envoie un taxi ! Ah ben, si j’avais su j’aurais demandé une limousine direct !

Euh… Alors, c’est quoi le sujet ? « C’est sur la loi sur l’interdiction des signes religieux pour les mamans accompagnatrices ». Ah ! Original ! En fait, je m’attendais pas trop à ce que le sujet soit « Doit-on utiliser de la semoule fine ou moyenne pour faire le couscous ? » !

Bon, j’ai été maman accompagnatrice pendant vingt ans. Donc, ça peut être intéressant de partager mon retour d’expérience. Mais le problème c’est que j’ai pour habitude de faire mes devoirs à la dernière minute et que là j’ai pas révisé ! Alors, il faudrait que je sois sûre de là où je mets les pieds. Parce que j’ai jamais débattu à la télé !

Euh… Et qui sont les intervenants ? Le fondateur de l’association Coexister (ça va : je me souviens avoir partagé une lettre d’eux, dont j’avais apprécié le contenu), une islamologue (une spécialiste de l’islam, super !) et une cyber-activiste (???) qui témoigne en anonyme car elle subit des menaces de mort. Ouh lààààà ! Mais, c’est super dangereux ! Je sais pas si je vais en ressortir vivante ! Si cette femme en est là c’est qu’elle doit être une bombe ! Eh ! J’ai pas envie de mourir sur un plateau télé !

Je fais donc part de mes craintes à mon interlocutrice. Si c’est pour me faire mitrailler sur le plateau, ça m’intéresse pas trop. Moi, ce que je veux, c’est rigoler, apporter des infos positives sur l’islam et les femmes voilées. Mais, eux aussi, à France 24, c’est leur état d’esprit ! Ils veulent apporter du positif dans le climat actuel. Bon, c’est rassurant mais il me faut un temps de réflexion !

Ça tombe bien. Il faut qu’Elise vérifie si le trajet est faisable en si peu de temps.

J’en profite donc pour consulter mon mari et lui demander son avis. Il me dit qu’il est clair qu’en débarquant comme ça je me ferai massacrer par mes détracteurs mais que c’est à moi de voir. T’inquiète ! A priori ce sera bienveillant : y a une islamologue et Coexister. Donc ça devrait le faire. Ah ouais, mais c’est vrai : j’ai jamais débattu à la télé ! J’ai déjà été filmée pour Zone Interdite, pour la chaîne Iqraa et pour Racine Solaire mais j’ai jamais fait de débat !

Mais pas le temps de cogiter : Elise me rappelle au bout de dix minutes. C’est bon ! Le taxi est là dans trente minutes ! Ouais, mais j’ai pas encore bien réfléchi… Elise a deux autres personnes sur la liste, elle peut me rappeler en cas d’indisponibilité de ses contacts. Donc, c’est à moi de voir !

Bon ben, une petite seconde… J’écris déjà pour changer le regard sur l’islam et les femmes voilées. Alors, à débattre, il va bien falloir commencer un jour ! Donc, c’est bon, c’est OK !

Mais là, je me rends compte que l’heure a tourné ! Que je n’ai pas le temps de me doucher ! En plus comme je n’ai pas hérité du gène du ménage portugais, tout mon linge attend patiemment depuis des semaines d’être lavé ! Bon, ben, tant pis ! J’y vais avec mon déguisement de sorcière : ma longue robe bleu marine et un grand foulard propre (ouf ! il m’en restait un !). De toute façon, c’est Halloween ! On n’y verra que du feu !

Et puis, voilà que le taxi surgit en bien moins de temps que prévu (je sais pas comment ils font, les taxis : moi, quand je vais quelque part je mets deux fois plus de temps que le temps indiqué par le GPS !) !

Ah mais là par contre, c’est l’heure de la prière, celle du coucher du soleil. Pas question de partir sans la faire ! Alors, je le fais patienter un peu.

En route pour le plateau

Et 35 minutes plus tard, me voilà chez France 24, juste le temps de laisser un message à mes amies Sabah et Salima, à ma super copine Dalila, à mon groupe de voisines et de poster sur mon groupe Facebook pour demander des invocations pour moi. Et puis le temps aussi de discuter avec le chauffeur que l’on m’a envoyé, qui me rassure. Merci Monsieur le chauffeur ! Parce que, je vous ai pas dit : je suis hyper stressée !

Heureusement, mon petit dernier me fait des massages dans la voiture pour me détendre. Ah oui, parce que, au fait, j’ai embarqué trois de mes enfants super excités d’aller à la télé (oui, oui, on a fait beaucoup d’enfants pour les allocs !) ! Mon mari ? Il vaut mieux qu’il reste à la maison pour pouvoir s’énerver à son aise devant le petit écran (enfin, petit écran, c’est une expression qu’il va falloir changer, vu la taille des télés maintenant !) ! Non pas pour s’énerver parce que je suis sortie ! De toute façon, je fais ce que je veux ! Eh ! Je suis pas d’origine portugaise pour rien ! Pour s’énerver sur ce qu’il risque d’entendre sur le plateau de la part de mes contradicteurs !

Elise vient rapidement me chercher. Direction le maquillage. J’en ressors toute poudrée comme une femme précieuse du Moyen-Âge.

Je regarde l’heure. Ah mais c’est l’heure de ma dernière prière ! Elise m’indique donc la pièce où je peux m’installer. A défaut de limousine, j’ai négocié une pièce pour pouvoir prier vu que l’heure de la prière tombe juste avant le débat (et pour ceux que ça dérange : on a bien le droit d’aller dehors pour fumer devant tout le monde et enfumer les autres, pourquoi n’aurais-je pas le droit de m’enfermer dans une pièce, seule, pour prier ?).

Et dix minutes plus tard, une fois apaisée et recentrée après ma prière, me voilà sur le plateau avec ma tenue d’Halloween assortie à mon maquillage.

Raphaël Kahane m’y accueille. Il est déjà en direct pour présenter le journal qui précède le débat. Entre deux nouvelles, nous échangeons pendant que les images passent, vu que je suis seule sur le plateau. Et Raphaël me met à l’aise. C’est quelqu’un de vraiment bienveillant et sympa.

Pendant qu’il est à l’antenne, je prends mes repères, je me mets à l’aise. Je fais comme chez moi : je m’appuie contre le dossier de la chaise. Ah mais, c’est pas une chaise ! C’est un tabouret ! Et je manque de tomber ! Bon ben, il faudra que je m’appuie sur la table, sinon je vais oublier qu’il n’y a pas de dossier. Je vais quand même pas me prendre une gamelle en direct !

Et au bout de cinq minutes, mes livres, que je voulais offrir à l’animateur à la fin du débat et que j’avais laissés dans la loge exprès, atterrissent sur le bureau de Raphaël. Mon petit dernier qui est très avenant a cru bon de les faire apporter par un technicien ! Eh oui ! J’ai une super équipe ! Bon, à part qu’elle prend un peu trop d’initiatives !

Les autres participants arrivent aussi. Eh ! Mais ils ont oublié que c’est Halloween ! Ils sont sur leur 31 ! Eh ! Oh ! C’est Halloween, pas Noël ! Et puis, eh, mais c’est elles que j’ai vues au maquillage en train de se faire faire un brushing ! Eh ! C’est pas juste ! Moi, j’ai pas eu droit à mon brushing !

Mais, bon, pas le temps de me plaindre : l’émission commence.

Le débat

Après nous avoir présentés, Raphaël pose la première question à Razika Adnani. Chouette ! Comme elle est islamologue. Elle va bien parler !

Euh… quoi ? Le voile est un signe discriminatoire pour la femme et déshumanisant pour l’homme ? Et puis ça véhicule toutes les atrocités qu’on fait aux femmes qui ne veulent pas le porter : on les torture, on les brûle, on les viole !

Euh… Mais Razika, vous êtes islamologue !? Vous avez étudié où l’islam ? Vous avez lu tout ça dans le Coran ? Moi, je lis le Coran tous les jours et je n’ai pas du tout lu ça !

Et puis le voile n’est pas une prescription coranique ! Euh… Razika, vous êtes au courant que dans le Coran il n’est pas non plus indiqué qu’on doit faire cinq prières par jour ? L’islam ne se résume pas au Coran.

Alors, plutôt que l’interdiction du voile, elle préfère que les femmes soient conscientes du discours qu’il transmet. Ah mais oui, j’avais oublié que nous, les femmes voilées, nous n’avons pas de cerveau !

Et là, je comprends que la France finalement est bourrée d’islamologues. Parmi les plus éminents, on trouve Blanquer, Castaner, Ciotti, Marine Le Pen, Julien Odoul et Zemmour.

Et puis, elle est philosophe ! Ce doit être une copine de Henri Peña-Ruiz !

Mais bon, comme je suis polie et bien élevée. J’écoute sans couper la parole et j’attends mon tour.

Intervient ensuite Myriam, sa voisine (la cyber-activiste anonyme !). Alors, là, je ne m’étais pas trompée. C’est une vraie bombe. Elle manie la langue comme une mitraillette et elle a bien préparé ses munitions. Elle a sûrement dû se gaver de vidéos du grand islamologue Zemmour avant d’entrer sur le plateau, pour bien se mettre en conditions !

Moi, je suis armée de ma zénitude, que je découvre. Comme quoi, ça fait du bien de prier !

Alors, Myriam est contre le voile des mamans accompagnatrices, comme elle est contre tout signe religieux, politique ou philosophique au sein de l’école. Par contre, elle ne pourrait pas tolérer l’interdiction du voile dans l’espace public parce qu’elle, personnellement, pourrait sortir d’un hammam couverte d’un foulard et elle n’aimerait pas qu’on le lui interdise ! Euh… Donc quand elle aura eu sa dose de hammam on pourra l’interdire dans l’espace public ? Et peut-être que quand elle ne sera plus anonyme elle prônera le retour du voile intégral ! Puisque, apparemment, elle est pour ou contre, selon comme ça l’arrange !

Par contre, Dieu merci, j’apprends de sa bouche, que les femmes qui décident de se voiler sont des personnes adultes et responsables ! Ah, merci, Myriam ! Enfin des paroles sages ! Les seules de tout son discours !

En fait, cette loi ne vise pas les mamans mais à protéger la liberté de conscience des enfants ! Euh… Excuse-moi, Myriam (je me permets de te tutoyer : tu pourrais être ma fille). Mais moi, des fois, les enfants, je me demande s’ils ont une conscience ! Ils n’ont pas conscience du danger par exemple. Alors, les laisser libres d’un truc qu’ils n’ont pas… ! Et puis, sinon, pour bien les protéger on n’a qu’à interdire l’islam tout court en France. Comme ça pas de danger pour nos bambins de croiser une femme voilée ou un barbu, qui de par sa barbe peut afficher sa supériorité (au point où on en est, ça peut aussi être ce que véhiculent les barbus !), au parc, au supermarché ou dans la rue !

Mais bon, je reste polie et bien élevée. J’attends toujours mon tour.

Ah ben, ça tombe bien, c’est justement mon tour ! Et là je parle de mon retour d’expérience de vingt ans d’accompagnement scolaire (que je racontais déjà dans un précédent article). Puisqu’on parle de protéger la liberté de conscience des enfants, je porte à la connaissance du plateau que les enfants que j’ai accompagnés il y a vingt ans sont devenus des adultes et qu’à ce jour aucune fille ne s’est voilée, aucun enfant ne s’est converti.

Moi, je ne suis pas une spécialiste de quoi que ce soit, ni de l’islamologie, ni du cyber-activisme. Alors je ne peux que témoigner de mon expérience de femme voilée en France. Et puis, j’ai envie de rigoler. Et là, c’est vraiment pathétique !

Intervient ensuite Samuel Grzybowski de Coexister (y a des noms plus compliqués que le mien, ça me rassure !). Bon, c’est pas pour rien qu’il est à côté de moi. Il est contre la loi qui, il le rappelle, a peu de chances de passer (contrairement à ce que veulent nous faire croire les médias pour bien déstabiliser la société !). Cette loi serait en rupture avec la laïcité.

D’ailleurs, concernant la loi contre la dissimulation du visage, puisque Raphaël l’évoque, il y a plus de contraventions pour les casques et les cagoules que pour le niqab. Ah ben, bravo Samuel ! J’en étais sûre : le problème c’est pas l’islam, c’est les motards et les hooligans ! C’est pour ça que ça fait longtemps qu’on ne voit plus de cagoules dans les écoles. À l’époque, quand un gamin partait à l’école avec la cagoule sur la tête, c’était comme s’il partait faire un casse ! Il ne manque plus qu’à interdire les motos. Comme ça, plus de casques !

Comme nos deux comparses, Samuel parle très bien. Ils ont dû réviser ensemble avant ! À part que Samuel, lui, même sans avoir regardé sous le voile, il a compris qu’il y a un être humain en-dessous ! Ce qui ne semble pas être le cas de Myriam et Razika.

Et puis en avançant dans le débat, j’apprends que l’expérience prime sur le savoir. Donc que Myriam est mille fois plus à même de parler du voile que moi !!!!! (Ah bon ? T’as un voile invisible ? Je le connaissais pas celui-là !) Qu’elle a grandi dans l’islam et qu’elle a porté le hijab pour faire la prière. (Ah ben, je comprends mieux que tu sois contre ! Avec ta chevelure, que je t’envie, ce devait être galère à faire rentrer sous le foulard !) Et que je ne peux pas venir expliquer que le voile est ce que je souhaite en faire.

Porter le hijab, c’est adhérer à un package qui comprend la polygamie, l’inégalité dans l’héritage, le droit de me faire battre par mon mari, d’exiger de ne pas sortir quand je le veux, de ne pas travailler, de ne pas avorter, plus toutes les atrocités qu’un Etat peut exiger de moi. Donc elle ne m’autorise pas, de par son expérience qui prime sur le savoir, d’en dire autre chose. Et puis, elle connaît le Coran.

Euh… Myriam, toi aussi t’es islamologue ? Et puis, je savais pas qu’il fallait que je vienne frapper à ta porte pour avoir le droit de parler de moi et de mon expérience !

En plus, apparemment, je ne suis pas très courageuse ! Euh… Attends, Myriam ! Je suis pas physionomiste et je confonds les prénoms. Euh… C’est pas toi qui témoignes en anonyme ?!

J’apprends aussi par Razika que l’esclavage est une prescription coranique. Euh… alors, là, Madame, j’ai l’impression d’être plus islamologue que vous ! L’esclavage est une pratique qui existait déjà lors de la Révélation du Coran et qui a duré plusieurs millénaires dans le monde entier, le Portugal ayant été le champion du monde de l’esclavage !

Toujours selon Razika, les femmes s’étaient affranchies du voile. Maintenant il revient à cause d’un islam conservateur. Euh… Alors, excusez-moi, Madame, mais ce serait pas plutôt parce qu’à l’époque l’illettrisme était omniprésent et que les femmes étaient victimes de dévoilement par les colonisateurs ? Alors que maintenant, avec l’accès au savoir, la femme veut se réapproprier ses droits et la liberté de disposer de son corps comme elle le souhaite ? J’dis ça, j’dis rien !

Face à tant d’inepties bien préparées, la meilleure arme est le silence. Et puis pas besoin de parler : mon voisin, lui, brille par ses paroles pleines de sagesse et d’humanité ! Contrairement à nos contradictrices qui ont une haine non dissimulée de l’Islam. C’est à se demander qui sont les plus dangereux : les femmes voilées ou les laïcards !

Quant à Myriam, elle a une pièce à jouer. En plus elle a dû beaucoup répéter. Je la laisse faire son spectacle.

Donc, il n’y a pas de laïcité autoritaire car elle n’en a pas vu. N’est valable que ce qui l’arrange et que ce qu’elle voit, on dirait ! Et puis de toute façon elle se fiche de la France, c’est de l’islam qu’elle veut parler ! Moi, je me fiche pas de la France : je suis née en France, je vis en France, je suis Française (oui, oui, on semble l’oublier !). Alors, je ne m’en fiche pas ! Et puis, chère Myriam (excuse, mais je m’autorise à t’appeler « chère Myriam » car contrairement à toi, je n’ai pas de haine), ce n’est pas en interdisant l’accès aux sorties scolaires aux mamans voilées en France qu’on règlera les problèmes de l’Iran et d’ailleurs !

Et puis Razika tient à souligner que le conservatisme (dont le port du voile semble être l’étendard !) est le langage d’un islam politique. Je conclus donc que le problème en France c’est qu’on dirait qu’on en est resté à Astérix et Obélix (petit clin d’œil à mon dernier papier sur le voile) alors que la France est une société multiculturelle. Et que justement ne pas accepter que de nos jours des Françaises puissent se voiler, puissent être différentes, c’est faire preuve de conservatisme. Mais non, Myriam a décrété que la France n’est pas multiculturelle !

Alors, là, chère Myriam, en voyant ta belle crinière de lionne et ton beau teint doré je me dis que le Français est en pleine mutation génétique !

Ce que j’en retiens

Voilà, j’ai parlé peu mais j’ai parlé avec mon cœur. Sinon j’aurais dû interrompre le débat à chaque mot. Mes contradictrices ont parlé beaucoup mais avec leur tête et des mots préfabriqués.

C’est maintenant, à froid, que je m’exprime. Et voilà tout ce que j’aurais pu dire si j’avais été préparée et moins polie.

Alors, j’ai compris que les débats pour moi, c’est fini. Un débat, ça demande une certaine préparation et de connaître les règles du jeu : tu coupes la parole, tu attaques, tu sors les pires atrocités. Tout le contraire de mon éthique. Et puis finalement, les débats, ça ne sert à rien. Chacun arrive avec ses idées et repart avec. Par contre, ça attise la haine du téléspectateur (il suffit de voir les commentaires sur YouTube). Les débats seront peut-être utiles le jour où ils s’appelleront « dialogues ».

Alors, ciao, ciao, les débats ! Je les laisse à Nadiya Lazzouni et Sara El Attar qui, elles, sont faites pour ça. Je préfère retourner à mon écriture pour apporter du baume au cœur à toutes ces femmes oppressées par le système qui veut leur imposer sa vision de la liberté. Parce que la liberté, c’est très important en France : ça fait partie de la devise nationale !

Je préfère apporter du baume au cœur à toutes ces femmes car j’ai compris grâce à ce débat que vouloir changer le regard sur l’islam et les femmes voilées est une utopie, tout comme la devise nationale ! En France, il faudrait un miracle pour ça !

Alors, j’espère que tu as bien aimé ce papier. Et si tu veux voir le débat, eh bien, cherche par toi-même. Franchement, ça ne m’intéresse pas de le partager.

Eh, mais au fait, j’ai complètement oublié de demander à Myriam si elle savait faire le couscous !

Maryam

alias

Marie-Odette Maryam Pinheiro (#momp)
Auteure
Pour changer le regard sur l’islam et les femmes voilées

Titres :

Je suis musulmane voilée et non je ne sais pas faire le couscous !”  #musulmanecouscous

et Coran & Développement Personnel – Regards croisés #corandevperso

Si vous souhaitez être tenu(e) informé de l'actualité de ce site, laissez-moi votre e-mail*.

* Je m'engage à ne pas utiliser votre e-mail à d'autres fins.

Pour éviter les spams, merci de répondre à la question suivante.

13 réponses sur “Quelle folle soirée d’Halloween pour une femme voilée !”

  1. salamo alaykoum
    super extra comme d’hab, écrit avec humour, merci Maryam
    je regarderais la vidéo, en cherchant je trouverais in sha Allah
    😉 biz

  2. ben j’ai trouvé et regardé, ben c’est hyper choquant de la part de ces personnes agressives et méchantes.
    tu es plus calée sur le sujet q’elles, bravo pour ton débat qui est vraiment intéressant, dommage que tu ne le diffuse pas.
    les personnes comprendrons la haine sur le sujet avec des femmes soit disant islamologue ou autre, bref elles sont à vomir vraiment
    😉 bisous

  3. Bonjour Madame,

    Je n’ai pas cherché mais j’ai trouvé par la vertue des hasards de Twitter.

    L’humour et la dérision sont des armes fort utiles pour lutter contre tous ces obscurantismes qui nous envahissent de plus en plus.

    Ne lâchez rien, bel écrit, je vais explorer le reste ! Et bon courage à vous.

    Fred B.

    1. Bonjour Fred,
      Merci beaucoup pour vos encouragements qui me vont droit au cœur.
      Ils n’auront pas mon sourire 😊
      Belle journée à vous 😊

  4. Asalam alaykoum wa rahmatulah,

    Barakallahoufiki pour ton articles,

    Tu sais j’ai d’abord vue la video avant de lire, et vraiment j’avais mal au ventre, je t’assure tes protagonistes en face elles m’ont fait mal à la tête,

    Jme souviens que mon prof de philo me disais qu’un débat entre deux personnes qui n’ont pas les mêmes idées ça sert à rien. Et il a trop raison!

    Et je pense que c’est ce tu as vécu, et d’ailleurs tu la bien éxprimé sur le plateau et retranscrit par écrit machaAllah.

    En plus de ça les plateaux tv ce sont des Loup, et on a bien ressentis que tu parlé avec ton cœur avec toute sincérité alors qu’en face elles étaient hystérique et pathétiques.

    Tu peut être fière de ta prestation, continues à fais nous rire avec tes écrits.

    Hâte de te relire

    Mohamed

    1. Alaykoum salam Mohamed !
      Eh ! Ravie de te voir ici !
      Merci infiniment pour ton retour.
      Oui, je continuerai à faire rire. Incha Allah. Je préfère dépenser mon énergie pour ceux qui m’apprécient.
      Et puis, commence à chauffer la piscine : si jamais ça va pas ici, je pourrai toujours venir sur ton île !
      A bientôt Mohamed. Ça m’a vraiment fait plaisir de te lire !

  5. Salam alikum Marie-Odette Maryam,
    Tes articles sont sympas et drôles ! Continue !
    J’ai vu la vidéo, enfin quelques extraits qui ont suffit à me donner envie de vomir et c’est pour cela que je ne regarde plus les débats ou la télé en général ; c’est déprimant et complètement fou ! Et ce qui m’a choquée le plus et en même temps, c’est logique dans leur façon de faire c’est qu’ils t’aient contactée 2 heures seulement avant le débat ! Ça prouve bien ce que ça prouve : il n’y a pas de vrais débats dignes de ce nom pour faire avancer le sujet (pas de dialogues comme tu le dis) … C’est juste du cinéma télévisuel avec tout un bazar en coulisses …Bref. Tu as été courageuse d’accepter et je t’en félicite.
    Ps : je te soutiens à propos du couscous …trop de pression contre celles qui ne savent pas le préparer !! A un de ces jours …

    1. Alaykoum Samira. Merci beaucoup pour ton retour et pour tes encouragements.
      Dans mon livre “Je suis musulmane voilée et non je ne sais pas faire le couscous!” je me plaignais que les femmes voilées ne soient pas invitées aux débats sur le voile. Maintenant je dis : boycottons-les ! Ça ne sert à rien. Merci encore et au plaisir d’échanger 😊

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *